POSTS RÉCENTS :

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

PAR TAGS :

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

[Chronique littéraire] : L'Élégance du hérisson

17/10/2017

 

Résumé

 

"Je m'appelle Renée, j'ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j'ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l'image que l'on se fait des concierges qu'il ne viendrait à l'idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants.

 

Je m'appelle Paloma, j'ai douze ans, j'habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c'est le bocal à poissons, la vacuité et l'ineptie de l'existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C'est pour ça que j'ai pris ma décision: à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai."

 

Avis

 

J'ai pour habitude de refaire ma PAL 4 à 5 fois par an chez Emmaüs (#bonplanpourleslivrespascheretsouventenbonétat), et ce livre était en plusieurs exemplaires ce qui selon moi signifie : soit qu'il est vraiment très très nul, du moins qu'il ne convient pas à la plupart des gens / soit qu'il a été étudié en cours par plusieurs professeurs. Toujours est-il qu'à la lecture du résumé (voir supra), il ne m'a jamais vraiment donné envie. Admettez que "j'ai des oignons aux pieds" ça envoie quand même tout sauf du rêve hahah.  Mais sur les judicieux conseils d'une amie et grâce à un prix franchement dérisoire (50 centimes), je me suis laissée tenter... Et j'ai vraiment bien fait. 

 

Ce livre est une vraie pépite tant et si bien que je place dans mon top 5 de mes livres préférés. Renée est une concierge très particulière, bien loin des aprioris que l'on pourrait avoir. Elle est très cultivée, se passionne pour les lectures en tout genre allant de Proust à Tolstoï pour lequel elle appelle d'ailleurs son chat Léon. Elle se cache derrière son rôle de concierge pour s'éloigner du regard des gens snobs et prétentieux qui la considèrent comme une moins que rien.  Paloma est une jeune adolescente très intelligente mais particulièrement malheureuse, elle retrouve le goût de vivre grâce à Renée et à un nouvel habitant de l'immeuble, Kakuro Ozu, un japonais féru de culture.  Les destins de ces trois protagonistes s'entremêlent et se lient au fur et à mesure de la lecture. 

 

Pourquoi j'ai tellement aimé ce livre. Tout simplement parce qu'on commence la lecture sans s'attendre à rien, avec plutôt un gros apriori, presque à contre cœur. Pour ma part je fuis comme la peste les couvertures avec des animaux en photo allez savoir pourquoi mais ça me rebute au plus haut point hahah. Et pourtant, le style de l'auteur, Muriel Barbery est particulièrement poétique, loin d'être niant. La morale de l'histoire qui vous l'aurez compris est celle de ne pas se fier aux apparences est très bien amenée. C'est une sorte de lecture "doudou" qui a quelque chose de réconfortant. Une véritable surprise, des émotions qui emplissent le cœur pour longtemps, tout pour que ce livre vous marque.  

 

A la lecture des extraits pour cette chronique j'ai eu immédiatement envie de le relire, tant ils sont criants de vérité. Vraiment je ne saurais que chaudement vous recommander cette lecture qui je l'espère vous ravira autant que moi. 

 

Extraits 

 

"Mme Michel, elle a l'élégance du hérisson : à l'extérieur, elle est barbée de piquants, une vraie forteresse, mais j'ai l'intuition qu'à l'intérieur, elle est aussi simplement raffinée que les hérissons, qui sont des petites bêtes faussement indolente, farouchement solitaires et terriblement élégantes."

 

"Moi, j'ai compris très tôt qu'une vie, ça passe en un rien de temps, en regardant les adultes autour de moi, si pressés, si stressés par l'échéance, si avides de maintenant pour ne pas penser à demain... Mais si on redoute le lendemain, c'est parce qu'on ne sait pas construire le présent et quand on ne sait pas construire le présent, on se raconte qu'on le pourra demain et c'est fichu parce que demain finit toujours par devenir aujourd'hui, vous voyez?"

 

 

"À la beauté on pardonne tout, même la vulgarité"

Le film 

 

 

Un film tiré de se roman existe : Le Hérisson. Pour l'avoir regardé juste après ma lecture je trouve qu'il n'arrive vraiment pas à le cheville du livre. On a pas toutes ces petites pensées qui font le sel du livre et c'est vraiment dommage. Renée est plutôt bien incarnée par Josiane Balasko mais pour ce qui est Paloma interprétée par Garance Le Guillermic je suis beaucoup plus sceptique ... Je ne conseille donc pas tellement de le voir, mais sachez qu'il existe. 

 

Attention spoiler

 

J'aime souvent les histoires qui ne finissent pas bien ou du moins qui ne se terminent pas de la manière dont on s'attend. C'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai adoré le film La La land. Ici, Renée meurt à la fin, alors que tout allait mieux dans sa vie, grâce à son amitié avec Paloma et son amour naissant avec Kakuro Ozu, on ne s'y attend pas du tout, mais jusque dans la mort, cette histoire reste magnifique. Je la recommande donc chaudement surtout en cette saison. 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

© 2023 par SUR LA ROUTE. Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now